•  3 minutes

Nouveau guide de l’OMS sur la biosécurité en lien avec le coronavirus (2019-nCoV) : Êtes-vous prêt ?

Le nouveau guide de l’OMS « Guide de biosécurité en laboratoire en lien avec le nouveau coronavirus (2019-nCoV) » du 12 février 2020 relatif aux tests sur des échantillons cliniques de patients atteints du coronavirus (2019-nCoV) se veut un cadre de bonnes pratiques de biosécurité dans les laboratoires clinique et d’analyse. La situation dans laquelle nous nous trouvons nécessite des actions immédiates pour adapter les laboratoires aux normes de biosécurité recommandées par ce guide.  Les points clés de ce guide sont :

  • Chaque laboratoire doit effectuer une évaluation des risques institutionnels pour s’assurer qu’il est compétent, les procédures doivent également faire l’objet d’une évaluation des risques. Les opérations ne doivent être effectuées que par du personnel dûment habilité et dans le strict respect des protocoles pertinents,
  • Avant son inactivation, le traitement initial de l’échantillon doit être effectué dans une enceinte de biosécurité qualifiée,
  • Des travaux tels que le séquençage ou NAAT (Nucleic Acid Amplification Test) doivent être entrepris dans des installations spécifiques et en suivant des procédures équivalentes à BSL-2 (Biosafety Level-2). Travaux tels que cultures de virus, isolations ou neutralisations dans les laboratoires BSL-3 (Biosafety Level-3),
  • Les désinfectants appropriés sont ceux dont l’activité est prouvée contre les virus tels que l’hypochlorite (1000 ppm – 0,1% – pour la désinfection générale des surfaces et 10 000 ppm – 1% – pour la désinfection des éclaboussures de sang), de l’éthanol (62-71%), le peroxyde d’hydrogène, les composés d’ammonium quaternaire et composés phénoliques. Il faut faire attention au temps de contact, à la dilution et à la date de préparation du mélange,
  • Les échantillons provenant de cas suspects et confirmés doivent être transportés sous le numéro UN3373, (Substance biologique, catégorie B). Les cultures ou isolats viraux doivent être transportés sous le numéro UN2814 (substance infectieuse, qui affecte les humains, catégorie A).

La conception et l’équipement de l’installation constituent un élément important pour garantir la biosécurité en laboratoire. Par conséquent, une attention particulière doit être accordée aux exigences suivantes :

  • Un espace suffisant et un lavabo spécifique avec une restriction d’accès appropriée doivent être prévus,
  • Les portes doivent être correctement étiquetées. Les murs, les sols et les meubles doivent être lisses, faciles à nettoyer, imperméables et résistants aux produits chimiques et aux désinfectants,
  • Les flux d’air dans les systèmes de ventilation et de climatisation (surtout lorsqu’ils sont installés ultérieurement) doivent être contrôlés afin de ne pas compromettre la sécurité des travailleurs. Les vitesses et sens de circulation de l’air doivent être prises en compte et les flux turbulents doivent être évités ; cela vaut également pour la ventilation naturelle,
  • La zone et les installations doivent être adéquates et appropriées pour manipuler et stocker en toute sécurité les échantillons infectieux et les matières dangereuses, à l’instar des produits chimiques et des solvants,
  • Le bâtiment doit disposer d’installations pour manger et boire à l’extérieur du laboratoire, ainsi que d’installations de premiers soins,
  • Le laboratoire doit appliquer de méthodes de décontamination des déchets (par ex. désinfectants et autoclaves),
  • Lors de la conception d’un laboratoire, la gestion des déchets doit être prise en compte. Les systèmes de sécurité doivent inclure les incendies, les urgences électriques et les incidents sur la base de l’analyse des risques,
  • L’électricité et l’éclairage doivent être fiables et adéquats pour permettre une sortie rapide et sûre en cas de danger,
  • L’analyse des risques doit couvrir les situations d’urgence. Le contexte géographique/météorologique doit être pris en compte.

ASSI, une société Trescal : expert reconnu dans le secteur pharmaceutique et hospitalier, offre des services de conseil et de qualification spécialisés liés aux points suivants :

  • Analyse des risques des processus et des installations,
  • Qualifications des salles, des unités de soins intensifs et des cabinets de biosécurité,
  • Qualifications des équipements de stérilisation,
  • Calibration des instruments.

Nous analysons chaque projet individuellement et fournissons des solutions adaptées à vos besoins. Posez-nous toutes vos questions !

©rawpixel.com – fr.freepik.com